Pride and Prejudice and Zombies, Seth Grahame-Smith

megusta/nomegusta

cover-of-pride-and-prejudice-and-zombies

Synopsis:
Pour la famille Bennet, qui compte cinq filles à marier, l’arrivée de deux jeunes et riches célibataires dans le voisinage est une aubaine: enfin, des cœurs à prendre, et des bras supplémentaires pour repousser les zombies qui prolifèrent dans la région ! Mais le sombre Mr Darcy saura-t-il vaincre le mépris d’Elizabeth, et son ardeur au combat ? Les innommables auront-ils raison de l’entraînement des demoiselles Bennet? Les sœurs de Mr Bingley parviendront-elles à le dissuader de déclarer ses sentiments à Jane? Surtout, le chef-d’œuvre de Jane Austen peut-il survivre à une attaque de morts-vivants ?

“It is a truth universally acknowledged that a zombie in possession of brains must be in want of more brains.”

Did I like it ?
J’au lu jenesaiscombiendefois Orgueil & préjugés de Jane Austen, et je dois dire que j’ai attendu pas mal de temps avant de me lancer dans la lecture de Pride and prejudice and zombies! Je l’ai lu en VO mais le livre est disponible en français. Le concept m’a plu, mêler des passages tout droit sortis de l’oeuvre originale à d’autres était assez intéressant megusta. Je m’attentais donc à un réel travail d’écriture, quelle ne fut pas ma déception ! Je n’ai pas compris l’intérêt du livre, à part s’amuser vite-fait… j’ai trouvé ça petit ! (seul adjectif en stock pour le moment, désolé les gars). Une fois qu’on a réussi à passer outre le côté whatthefuckesque de l’histoire il ne reste pas grand chose à part quelques passages amusants et c’est tout, nomegusta.

Il ne faut pas prendre ce livre au sérieux ! Les puristes ne vont bien évidemment pas aimer. Les personnages sont semblables à eux-même. Les quelques adaptations faites à l’histoire pour intégrer les zombies sont sympas durant les 3 premiers chapitres, mais on s’en lasse facilement. La forteresse construite autours de Londres, la campagne qui s’arme face aux danger et le petit côté ninja sont rigolos 5 minutes, pas plus. Oui oui parce que les sœurs Bennets deviennent des tueuses de zombies grâce à jenesaiplus quel maître japonais ou chinois qui leur a enseigné l’art du combat.
Une scène qui, d’après moi annonce le ton du livre c’est l’attaque des Zombies lors du bal de Merryton. Là vraiment on est carrément à côté de la plaque si on compare avec le travail de Jane Austen, c’est pourquoi il ne faut pas le lire en mode Jane-Austen-Snob et avoir un certain recul.
L’auteur, s’amuse juste à intégrer un peu d’horreur dans ce monde très prout-prout. Si si les oeuvres de Jane Austen, bien qu’elle dénonce la situation des femmes et d’autres trucs (bon ok, pour quoi c’est juste de la romance qui fait sourire quand on la lit), ça reste quand même du classique. C’est une époque où on jugeait tout le monde sur les apparences et les fréquentations alors forcément quand Lizzie retrousse ses manches et n’hésite pas à aller massacrer du zombie, ça fait tâche ! Et encore une fois on se lasse très vite de cet aspect du bouquin, nomegusta

C’est une lecture amusante, ça ne fait pas de mal de voir un classique sous un autre angle megusta. Je ne suis pas certaine qu’il mérite son succès. J’ai un avis vraiment mitigé sur ce livre. Lisez-le si vous avez envie de rigoler un peu, mais sinon, passez votre chemin !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s